Islamic Cultural Foundation Of America (ICFA)

Masjid Al-Muhajireen Wal-Ansar

Month: February 2012 (page 1 of 2)

Question: When Islam is against idol worship, why do the Muslims worship and bow down to the Ka’bah in their prayer? Answer: Ka’bah is the Qibla i.e. the direction Muslims face during their prayers. It is important to note that though Muslims face the Ka’bah during prayers, they do not worship the Ka’bah. Muslims worship and bow to none but Allah. It is mentioned in Surah Al Baqarah:

Question:

When Islam is against idol worship, why do the Muslims worship and bow down to the Ka’bah in their prayer?

Answer:

Ka’bah is the Qibla i.e. the direction Muslims face during their prayers. It is important to note that though Muslims face the Ka’bah during prayers, they do not worship the Ka’bah. Muslims worship and bow to none but Allah.

It is mentioned in Surah Al Baqarah:

“We see the turning of thy face (for guidance) to the heavens: now shall We turn thee to a Qiblah that shall please thee. Turn then thy face in the direction of the Sacred Mosque: wherever ye are, turn your faces in that direction.”

[Al Qur’an 2:144]

1. Islam believes in fostering unity

For instance, if Muslims want to offer Salaah (Prayer), it is possible that some may wish to face north, while some may wish to face south. In order to unite Muslims in their worship of the One True God, Muslims, wherever they may be, are asked to face in only one direction i.e. towards the Ka’bah. If some Muslims live towards the west of the Ka’bah they face the east. Similarly if they live towards the east of the Ka’bah they face the west.

2. Ka’bah is at the Centre of the World Map
The Muslims were the first people to draw the map of the world. They drew the map with the south facing upwards and north downwards. The Ka’bah was at the centre. Later, western cartographers drew the map upside down with the north facing upwards and south downwards. Yet, Alhamdullilah the Ka’bah is at the centre of the world map.

3. Tawaaf around Ka’bah for indicating one God
When the Muslims go to Masjid-e-Haram in Makkah, they perform tawaaf or circumambulation round the Ka’bah. This act symbolizes the belief and worship of One God, since, just as every circle has one centre, so also there is only one Allah (swt) worthy of worship.

4. Hadith of Umar (may Allah be pleased with him)
Regarding the black stone, hajr-e-aswad, there is a hadith (tradition), attributed to the illustrious companion of the Prophet Muhammad (pbuh), Umar (may Allah be pleased with him).

According to Sahih Al Bukhari, Volume 2, Book of Hajj, Chapter 57, Hadith 1605. Umar (ra) said, “I know that you are a stone and can neither benefit nor harm. Had I not seen the Prophet (pbuh) touching (and kissing) you, I would never have touched (and kissed) you”.

5. People stood on Ka’bah and gave the ‘adhaan’
At the time of the Prophet (pbuh), people even stood on the Ka’bah and gave the ‘adhaan’ or the call to prayer. One may ask those who allege that Muslims worship the Ka’bah; which idol worshipper stands on the idol he worships

Islamic Research Foundation / Dr.Zakir Naik / IRF

(AUDIO) Fatwa Show du 27 février 2012: ”Whoever cheats us is not from us”, Islamic state/politics, governing in Islam, completing salat (prayer) when one misses a rakha, can one pray for a non believer that passes away? can one seek prayer from a non believer? what are the conditions of marriage? etc..

Ecouter Daaray Islam du 22 février 2012

Daaray Islam 1

 

Daaray Islam 2

(Audio) Fatwa show: Al kawthar, Al baqara, Ayatul kursi, waaw quelles excellences! (nanu sangue rewmi ou avec legitimite ou (maradeyali) avec du sang)

ICFA GALLERY

[nggallery id=4]

CHEIKH AHMED BAMBA DAY (RA) IN RALEIGH, NORTH CAROLINA

[nggallery id=3]

EIDUL FITR (KORITE) AT ISLAMIC CENTER FOR AMERICA

[nggallery id=2]

La personnalité et le leadership du Prophète Muhammad (psl)

L’étendue et la supériorité d’une religion ne suffisent pas pour assurer son avancée loin delà, il est nécessaire qu’il y ait aussi des dirigeants ingénieux et extraordinaires doués qui se consacrent à la propagation de l’établissement de cette religion. L’islam jouit de ce privilège d’une manière très sublime. L’école et les vertus islamiques étaient parfaitement reflétées par la personnalité du saint prophète de l’islam, lequel était un modèle extraordinaire de direction et d’adaptation. Le prophète de l’Islam ne commandait pas les gens seulement par sa parole, de faire de bonnes et honnêtes actions, mais il leur donnait un exemple de bonté et d’honnêteté par ses propres actions. Sa conduite constituait l’image parfaite de l’éducation islamique. Il considérait tous les musulmans comme des frères et entretenait dans son cœur un sentiment d’amour et de compassion envers chacun d’eux. Lorsqu’il s’asseyait à côté de ses compagnons, il faisait montre d’une telle parfaite simplicité et gentillesse qu’un étranger arrivant là par hasard n’eût pu distinguer le noble prophète des autres personnes. S’il allait quelque part avec un groupe de personnes, il ne se mettait pas devant elles il préférait se mettre au milieu, il portait des vêtements simples et attachait une grande importance à la propreté du corps et des habits. Il aimait mettre le parfum, un beau sourire se destinait toujours sur ses lèvres sans toutefois jamais rire à haute voix. Il s’abstenait de se montrer dur et dominateur dans ses conversations, il détestait le faux et la calomnie, il était poli aussi bien avec les vieux qu’avec les jeunes et prenait toujours l’initiative de saluer les autres. Il prenait un soin particulier à visiter les malades et assister aux funérailles, il était soucieux d’accueillir les hôtes avec chaleur et cordialité. Nous pouvons nous faire une idée de l’indulgence et de la nature du prophète à travers le fait qu’il a pardonné même aux ennemis impitoyables qu’il avait vaincus, sans craindre qu’il ne constitue un danger pour l’Islam. En effet, lors de la conquête de la Mecque, il gracia et libéra les aristocrates bien qu’ils l’eussent maltraité ainsi que ses compagnons pendant des années. Le saint prophète de l’Islam n’aimait pas mener une vie confortable lui et sa famille jusqu’à ce que la situation des gens en général fut améliorée. Et ne permettait pas aux membres de sa famille de vivre dans le luxe alors que les autres demeuraient dans la privation et le besoin. Car son effort constant visait à apporter le confort à tout le monde. Il menait une vie très simple lui-même. Ses descendants aussi furent élevés selon le même principe : rendre service à l’humanité était plus important pour eux que pour leur propre confort et bien être. Lorsqu’il recevait les biens destinés aux musulmans il les distribuait jusqu’à la dernière sans garder un seul pour lui, et il se sentait complètement soulagé lorsqu’il accomplissait cette tâche. Le noble prophète fit preuve de toute cette modestie malgré le fait qu’il fut un homme puissant et que sa force et son influence grandissaient jour après jour. Il gagna plusieurs batailles, obtint beaucoup de victoires, vainquit ses ennemis dans des nombreuses campagnes et contrôla des énormes richesses consistant en propriétés communes des musulmans. Malgré tout cela, il n’ignora jamais le fait que cette richesse appartenait aux musulmans en général, qu’il devait se considérer comme l’un d’entre eux et qu’il n’avait pas à se réserver une part supérieure à celle des autres, car il menait une vie extrêmement simple. Le prophète de l’Islam fit montre d’une si grande bravoure et fermeté face à l’ennemi qu’il ne perdit guère courage même au moment des crises les plus graves. Comme en témoigne l’Imam Ali (p.s) « Alors que les feux de la bataille flambaient furieusement et que les dangers se faisaient sentir de tous les côtés, il était le proche des lignes de l’ennemi par rapport à nous tous, et nous nous considérons comme étant sous sa protection ».1 Le saint prophète était aussi bien envers les amis qu’envers les ennemis. Malgré toute sa force et bravoure, les sentiments d’indulgence et de bonté ne lui furent jamais défaut. En même temps, il était strict en ce qui concerne la mise en valeur du vrai et de la justice, il ne permit jamais que le droit de quelqu’un fût piétiné. Partout où il vit en danger l’influence de l’islam, il prit des mesures fermes contre les ennemis, et en aucune circonstance il ne toléra le relâchement et la traîtrise. Le noble prophète était un modèle sublime de l’humanité, Allah a exalté la conduite sublime du prophète de l’Islam dans le saint coran et dit : ‘’ O toi le prophète ! Nous t’avons envoyé comme témoin, comme annonciateur de bonnes nouvelles, comme avertisseur, comme celui qui invoque Allah, avec sa permission et comme un brillant luminaire.’’2. Ces deux versets mentionnent clairement les quelques attributs du prophète de l’islam qui reflètent sa personnalité tels que :

Témoin et modèle :
Le prophète Muhammad a atteint une telle sublimité en matière de foi et de vertu que sa conduite et sa pensée sont devenues un modèle et un exemple pour le peuple entier, quiconque désire tester sa foi et connaître le niveau de celle-ci ainsi que de sa piété devrait se comparer avec le prophète de sa persévérance, de son sacrifice, de son intégrité de son honnêteté, de sa sincérité, de sa liberté d’esprit, de sa capacité à diriger, de sa magnanimité, de sa véracité, de sa valeur, de sa bonne conscience, de sa pureté et ses autres qualités comme critère pour pouvoir se situer lui-même. De la même façon il est possible que le jour du jugement des actions des autres, que le rang et les statuts des individus soient évalués par rapport à ce standard, et qu’enfin la bonté ou la méchanceté des actions de chaque personne soit déterminée selon cette base. Le prophète Muhammad a montré aux gens une nouvelle voie et bien que contrarié par les conditions hostiles environnantes, il a opéré par les solutions rédemptrices. Pour assurer la promotion et l’avancement de la société ainsi que le développement et la perfection des êtres humains, il a fondé une nouvelle école, invité les gens à la suivre, placé devant eux, un avenir, l’enthousiasme et le bonheur afin qu’ils s’écartent des vilaines habitudes et du mauvais système de leur environnement et qu’ils soient guidés vers une fin sublime aussi bien dans la vie ‘ici bas que dans la vie éternelle.

Comme l’avertisseur.
Le saint prophète a combattu la corruption de l’environnement et lutté contre les mauvaises habitudes, la pensée tortueuses les mœurs indécentes, l’iniquité et la sensualité. Il a explicitement averti les gens des conséquences de leurs actes et critiqué leur conduite, malgré le fait que la société était complètement plongée dans ce genre d’agissement avilissant. Il s’est battu contre le féodalisme, l’idolâtrie, le bellicisme, les conflits, la violation des droits de l’homme, l’alcoolisme, le jeu de hasard, la tricherie, le vol et il a condamné si fermement les habitudes abominables que lorsqu’il a obtenu suffisamment de moyens il a eu recours à la guerre pour s’attaquer aux racines même de ces pratiques. Comme celui qui invoque Allah si le saint prophète a détruit les idoles mit fin à l’oppression en les remplaçant par un système d’adoration d’Allah et un mouvement qui devait conduire ceux-ci à la perfection. Son objectif dans cette entreprise n’était pas de subjuguer les gens ni d’obtenir quelque avantage personnel, ni d’acquérir richesse et position. Il ne cherchait pas non plus à répandre ses vues personnelles, ni à appeler les gens vers lui dans le but de satisfaire ses passions et ses désirs, il a appelé les gens à Allah et il s’est présenté comme l’esclave d’Allah. Il a mené une vie semblable à celle des gens simples et refusé toute flatterie futile. Il disait seulement ce qu’Allah lui avait révélé et appelait les gens seulement à cette voie voulue par Allah. Son école était la révélation divine et sa voie était celle d’Allah.

Brillant luminaire.
Il y a certaines personnes qui incarnent les ténèbres et le doute, non seulement ils ne résolvent aucun problème, mais ils nous présentent souvent des voies plus difficiles et plus compliquées en raison de leur ignorance, ils n’ont pas une opinion claire ils ne possèdent pas un intellect éclairé, leur vie est embarrassée et dépourvue de programme, ils ne savent pas eux-mêmes où ils vont,ce qu’ils désirent et quel est le but de leur vie, ils n’ont aucun objectif, aucune discipline, aucune volonté et leur intellect est obscur. A l’opposé d’eux, il y a quelques rares personnes dont la vie est entièrement lumineuse, elles ont une voie brillante, un intellect éveillé et une volonté solide. Elles entreprennent chaque travail après une planification et un calcul adéquat et elles sont des guides sages et pleines de succès. Les consulter c’est se doter de bons conseils pour résoudre nos problèmes, elles comprennent très bien ce qui est bien et ce qui est méchant, elles sont la source de l’espoir et du soutien. Le saint prophète était la plus grande manifestation de clarté et de guidance, il a ouvert une voie brillante pour les êtres humains et allumait une lampe lumineuse alors que l’obscurité régnait partout, il a défait les nœuds gardiens de la vie avec la lumière de sa guidance et sorti l’humanité de toute cette obscurité, de toute perplexité et de toute sa déviation vers la perfection et la prospérité. Le saint prophète un modèle pour la vie “Vous avez, dans le prophète d’Allah un bel exemple pour celui qui espère en Allah et au jour dernier et qui invoque souvent le nom d’Allah”3 Ce verset souligne une fois de plus que la conduite et la morale du saint prophète Muhammad sont les meilleurs modèles pour tous les musulmans. Il aimait toujours la pureté et portait une attention particulière à la propreté du corps et des ses vêtements. Il lavait souvent tout son corps, nettoyait et peignait ses cheveux et se parfumait à tel point que lorsqu’il passait quelque part, on sentait le parfum qui se dégageait de lui pendant un certain temps après son passage. Il brossait soigneusement ses dents chaque jour, notamment avant d’aller se coucher et après s’être réveillé. Les vêtements blancs et simples qu’il portait étaient toujours propres. Sa maison aussi, bien que très simple était toujours propre et en bon ordre. Simplicité dans la vie du saint prophète Bien qu’il eût sous son contrôle l’énorme richesse du trésor public, le prophète n’a jamais utilisé les fonds publics à des fins personnelles, bien plus il donnait souvent une partie de sa part personnelle aux autres et il avait l’habitude de dormir sur la paillasse, sa nourriture consistait également généralement en un simple morceau de pain avec des dattes, il n’arrivait jamais de manger à sa faim du pain de blé pendant trois jours consécutifs, il rompait son jeun avec un peu de datte. Aychah, la femme du saint prophète dit : ‘’Il arrivait parfois qu’aucune fumée ne sortit de notre cuisine pendant tout un mois (c à d que nous n’utilisons pas de nourriture cuite pendant un mois’’4 Il montait sur une bête sans selles et faisait même monter quelqu’un d’autre derrière lui. Il raccommodait lui-même ses vêtements et les souliers. Il arrivait aussi qu’il traie de ses propres mains les bêtes à lait, et qu’il moule l’orge et le blé, et aidait également à faire d’autres travaux. Une fois, à la suite d’une bataille, un trésor très important est tombé entre les mains du saint prophète, certaines de ses femmes ont pensé alors à une vie luxueuse et lui ont demandé de leur offrir un peu d’or et d’ornements afin qu’elles puissent s’emparer. Le saint prophète n’aimait toutefois pas dépenser la propriété publique pour la satisfaction des désirs de ses proches et ne pouvait pas accepter que ses femmes s’en emparent en laissant le commun de mortels dans la faim et le besoin, aussi, a-t-il refusé leur requête et supporté leur réaction hostile jusqu’à ce que les versets suivants lui aient été révélés un mois plus tard : ‘’O prophète ! Dis à tes épouses : si vous désirez la vie de ce monde et son faste venez, je vous procurerai quelques avantages, puis je vous donnerai un généreux congé, si vous recherchez Allah son prophète, et la demeure dernière, sachez qu’Allah a préparé une récompense sans limite pour celles d’entre vous qui font le bien’’ sourate’’ 5

La justice et l’élimination de la discrimination.
S’il y a une chose qui a toujours froissé l’homme c’est bien l’injustice. Les êtres humains sont peinés lorsqu’ils voient de leurs propres yeux qu’il y a des gens baignant dans un luxe indescriptible, ayant à leur disposition, en permanence, tous les moyens de distraction, portant les meilleurs vêtements, mangeant les meilleurs plats et occupant les plus grands logements. Ces nantis ont amassé des fortunes colossales et collecté des quantités illimitées d’or et de bijoux, alors que beaucoup de gens n’ont même pas de moyens suffisants pour vivre et doivent endurer des grandes difficultés pour mettre la main sur un petit morceau de pain. Ils souffrent des maladies, du chômage, de l’indigène et ce produit de leur travail est détourné vers les poches des hommes au pouvoir et des voleurs. Cette iniquité les rend automatiquement mal à la l’aise, et ils se mettent à réfléchir sur les moyens de trouver une solution à ce problème. C’est là, la peine déchirante qui a existé parmi les nations tout au long de l’histoire de l’humanité jusqu’à nos jours. La plus grande victoire revient toujours au mouvement qui œuvre en vue de résoudre ce problème et d’éliminer réellement l’injustice sociale. Avant l’islam, la discrimination raciale et sociale prévalait en Arabie et dans les régions avoisinantes sous diverses formes, et on assistait à des iniquités et à des contraintes injustifiées un peu partout, l’appel islamique était un appel à la justice, à l’établissement des droits de tous les individus et au respect des êtres humains dépossédés et indigents. Le noble prophète de l’Islam a dit ‘’Les êtres humains sont comme les dents d’un peigne’’. L’Imam Ali le successeur du saint prophète lui aussi disait au sujet de la justice’’ Les faibles sont si respectables à mes yeux que je m’évertue à leur faire recouvrer leur droits, et je considère les forts et les faibles que je leur arrache ce qui appartient aux gens. ‘, Tout au début de l’Islam, le noble prophète a pris des mesures urgentes pour que l’égalité et la justice soient établies que le nécessiteux puissent avoir sous une forme ou sous une autre, une part dans la fortune des riches, et que la propriété publique soit repartie d’une façon égale entre tous. Il s’est également assuré que tout le monde avait la possibilité de travailler et de faire un effort pour empêcher que l’accroissement de la propriété foncière et aussi l’acquisition d’influence sociale, de force, d’éducation et d’avancement reste le monopole d’un seul groupe. L’équité et l’égalité étaient si entre mêlées en Islam que même des nations se trouaient au-delà des limites du territoire de cette religion, considérait celle-ci comme le porte -étendard de la justice.

L’importance de l’éducation à l’Islam.
L’un des plus importants facteurs qui a contribué à l’explosion de l’islam était l’encouragement du noble prophète à l’acquisition du savoir. A cette époque en Arabie les gens lettrés pouvaient se compter aux doigts et la majorité des gens ne s’intéressaient même pas à l’acquisition du savoir. Dans cette conjoncture l’islam a commencé son appel par les mots ’’savoir’’ et ‘’crayon’’ après avoir attiré l’attention sur le tout-puissant Allah, lequel a dit à propos de la lecture et de l’apprentissage : ‘’Lis ! car ton Seigneur est très Généreux qui a instruit l’homme au moyen du calame et lui a enseigné ce qu’il ignorait’’6 Le coran a considéré la foi et le savoir comme étant les bases de la distinction et de la supériorité des être humains : ‘’Allah placera des degrés élevés ceux d’entre vous qui croient et ceux qui auront reçu la science’’7 Dans les traditions islamiques beaucoup de choses ont été dites à propos du savoir telle quelque une des paroles du prophète de l’islam et ses paroles étaient célèbres au sujet du savoir ‘’ Chercher la science depuis le berceau jusqu’au tombeau’’. Qui signifie que l’étape de l’acquisition du savoir n’a pas une fin et l’homme doit accroître continuellement sa connaissance par les études et les recherches, malheureusement beaucoup de musulmans continuent à stagner dans l’ignorance. ‘’Il est obligatoire pour chaque homme et chaque femme d’acquérir le savoir ‘’, ce propos qui nous montre clairement que le savoir n’est pas le monopole d’aucune classe ou race particulière d’où l’importance de toutes ces personnes hommes et femmes d’acquérir le savoir. Le saint prophète a saisi toutes les occasions pour promouvoir le savoir et encourager les gens à l’acquérir. Un jour le saint prophète est arrivé à la mosquée de Médine et a vu deux groupes de personnes occupées dans deux coins de la mosquée d’où un groupe était entrain de faire l’adoration à Allah et l’autre discutait sur les questions doctrinales, le prophète a dit : Les deux groupes sont engagés dans une bonne action. Toutefois, j’aimerai appartenir au groupe des chercheurs du savoir et il s’est joint audit groupe. Les prisonniers polythéistes lettrés, le saint prophète a conclu avec eux un accord en vertu duquel ils seraient libérés si chacun d’eux apprenait à dix musulmans à lire et à écrire, il a même fait de la connaissance du saint coran une condition préalable pour l’occupation du poste de commandement. Jusqu’à ce que la mosquée qui était la plus importante base sociale des musulmans deviendra peu à peu un centre d’éducation. Cet encouragement à l’apprentissage en Islam est devenu progressivement si efficace pour l’avancée de la société musulmane que les musulmans ont continué à s’affirmer comme les porte-drapeaux de la civilisation et de la culture dans le monde.

Le leadership du prophète de l’islam.
Le noble prophète possédait des qualités incomparables de leadership et de guidance. En dépit de l’obscurantisme et de la persécution des Qurayshites, il a réussi à réunir des personnes autour de lui dans le fief même de l’ennemi et les a entraînées afin qu’elles puissent se familiariser avec la pensée et le mode de vie islamiques et se préparer à la révolution future. Cette capacité de leadership chez le prophète peut être constatée à travers plusieurs actions parmi lesquelles on peut citer entres autres : Sa capacité à lancer un ‘’Appel’’ général et inviter ses proches à embrasser l’islam, malgré l’effort que le mécréant Abu Lahab avait fait pour empêcher le saint prophète à lancer cet appel. Mais il a réussi à s’adresser à ses invités et leur a expliqué le message.
– Lorsqu’il a réussi à envoyer un groupe de musulmans à émigrer vers l’Ethiopie, et aussi ordonner ses adeptes d’émigrer à Médine au moment le plus crucial de l’histoire de l’islam. Il a réussi à ce moment là, la grâce à des précautions de leadership parfaitement adéquates et un plan impeccable à quitter secrètement la Mecque et arriver sain et sauf à Médine malgré touts les intrigues de l’ennemi.
– Le saint prophète a réussi à sauvegarder sa fermeté et sa personnalité, malgré toutes les offres trompeuses des Quraychites et qu’il a pu sortir indemne de toutes les conspirations et duperies. Il a réussi à instaurer une société islamique à Médine, il a établi la fraternité entre les différentes tribus, déclaré égaux les Muhajirins et les Ansars et persuadé les différents groupes ennemis de se soumettre. Et aussi diffusé le très important, ‘’pacte de Médine’’ dans lequel il a expliqué les relations entre les différents groupe vivant dan cette ville et ses environs et indiqué leurs droits respectifs.

Les capacités de leadership du saint prophète pendant les batailles étaient étonnantes. Il a fait montre d’une extraordinaire habilité en matière de stratégie de la guerre, de choix des positions et de la disposition des troupes, de sauvegarde de secrets militaires, d’étude des commandements pendant la guerre, de conduite envers l’ennemi après la défaite ou la reddition des accords et des conventions avec les peuples des territoires nouvellement conquis, de sélection des représentants pour assurer le prêche de l’islam, de promulgation de lois et de commandement ; de gestions de trésor public ; d’établissement des relations sociales sur la base des droits communs et équitables ; de création d’un espoir du travail ; d’un esprit porté à la recherche du savoir à la discipline au sacrifice de soi chez les musulmans etc. Il serait difficile de relater ici tous ces exemples pour bien comprendre ce qu’a été la personnalité et le leadership du noble prophète de l’islam. Il était un homme doté d’une excellente personnalité. Dès la première génération jusqu’à la dernière, il n’a pas eu d’égal ni de concurrent. Sur le plan éthique il jouissait sa grande supériorité. Il est un sujet d’éloge, le coran réserve au prophète de l’islam un respect tout particulier et souligne tellement son mérite et sa vertu qu’il dit ‘’oui Allah et ses anges bénissent le prophète, oh vous les croyants ! priez pour lui et appelez le salut sur lui’’ 8 Il est de notre devoir nous musulmans de glorifier à honorer le saint prophète car il est un modèle pour nous, l’homme avec des bonnes qualités, il a la foi solide, sage, bien instruit s’est sacrifié pour nous pour écarter les obstacles du chemin du bonheur de l’humanité afin de répandre de bonnes habitudes dans les sociétés, et aussi pratiquer ce qu’il nous a recommandé, pour se conformer à ce que dit le coran ‘’Certes un messager pris parmi vous est venu à vous auquel pèse lourds les difficultés que vous subissez, qui est plein de sollicitude pour vous, qui est compatissant et miséricordieux envers les croyants’’9 Le saint prophète avant de recommander les bonnes œuvres aux gens il était lui-même en pratique de ces œuvres, lui et ses successeurs jamais ils ne disaient aux gens ceux qu’ils ne faisaient pas, nous avons l’obligation de suivre le prophète en parole et aussi par nos actes, réformons-nous, nous-mêmes avant de réformer les autres. Car le saint coran dit’’ commanderez-vous aux hommes la bonté alors que vous-mêmes vous l’oubliez ? Ne comprenez- vous pas ? ‘’10
– le saint prophète a dit : ‘’ Appelez les gens à Allah avec autre chose que votre langue, c’est-à-dire appelez les gens au chemin d’Allah par l’exemple de vos bonnes actions’’
– le coran dit encore : ‘’ Oh vous les croyants ! Pourquoi dites-vous ce que vous ne faites pas ? Dire ce que vous ne faites pas est grandement haïssable auprès de Dieu’’.11.

Notes de la fin.

1 Enseignement Islamique, livre 6 traduit par Abbas Ahmad al Bostani p. 76
2 Coran sourate 33 : 45-46
3 Sourate 33 :21
4 Enseignement islamique, livre 7, p. 43, traduit par Abbas Ahmed al Bostani, publication du séminaire islamique
5 Coran sourate 33 : 28-29
6 Coran sourate 96 : 3-5
7 coran sourate 58 : 11
8 Coran sourate 33 : 56
9 coran sourate 9 : 129
10 sourate 2 :44
11 Sourate 61 : 2-3

Ecouter Kaadou Madina BAYE NIASS du 15 février 2012

Ecouter Daaray Islam du 15 février 2012

Daaray Islam 1

Daaray Islam 2

Older posts